dessin

Sortant de l’expression minimaliste, ce travail vise à reconnaître ces personnes dans leurs caractères afin de rechercher l’être humain dans chacun et chaque une. Les yeux crèvent, les bras disparaissent, les jambes se pétrifient, les ventres se gonflent ou concavent, les oreilles enflent car leurs cris ne sont inentendus que par eux-mêmes… les corps se transforme en cris

Exposé aux Grands Voisins à Paris.

Festival “Syrien n’est fait” de l’association ASML

Type

tableau

Technique

encre sur papier

Dimensions

30x40 cm

Année

2018

Category

Art work